Imprimer
Catégorie : Non catégorisé
Affichages : 894

Nous, Représentants : de la société civile, des élus locaux, des services techniques des départements en charge de la santé ; de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille ; du développement social et des Collectivités Territoriales, des partenaires techniques et Financiers (PTF), réunis au sein de la coalition nationale en faveur de la promotion des soins essentiels dans la communauté (CNSEC),

Participant à l’atelier d’actualisation du plan d’action et d’élaboration de la stratégie de plaidoyer de la Coalition pour le renforcement des SEC, tenu les 25, 26, 27 et 28 Octobre 2017 à Ségou ;

Considérant : Que la santé et le bien -être des femmes et des enfants sont essentiels pour parvenir au développement durable au niveau communautaire, l’importance de la santé communautaire dans l’atteinte des Objectifs pour le Développement Durable.(ODD).

Que rien qu’en 2016, les ASC ont contribué à la prise en charge de 12 % des cas de paludisme simple, des cas de malnutrition, 20 % des cas de diarrhées et 28 % des cas d’infections respiratoires aigües, le retrait progressif annoncé des PTF pour la prise en charge financière des indemnités/salaires des ASC.

Que les engagements internationaux que le Gouvernement Malien a signés en faveur des soins de santé primaire aux populations, notamment la Déclaration de Ouagadougou sur les soins primaires (Avril 2008), l’Accord d’Abuja, la Déclaration de la Rencontre de Johannesburg sur l’institutionnalisation de la santé communautaire (Mars 2017); la Résolution des Ministres de la santé de la CEDEAO (Juin 2017).

Affirmons notre détermination pour l’atteinte des objectifs de la santé au niveau communautaire pour tous.

Réaffirmons avec force notre adhésion au renforcement de la stratégie de santé communautaire intégré basé sur les ASC,

Manifestons notre préoccupation pour la pérennisation des SEC, compte tenu de l’arrêt programmé du financement des indemnités/salaires des ASC par les PTF,

Invitons les autorités maliennes à prendre des dispositions utiles et nécessaires pour l’intégration des ASC dans la Fonction Publique des Collectivités. Pour ce faire, nous nous engageons à :

Renforcer le système de santé communautaire basé sur des agents de santé communautaire (ASC) ;

Le renforcement du système doit inclure des activités et des stratégies qui assurent la mise en œuvre des interventions jusqu’au niveau ménage et communauté. Cela sous-entend un leadership fort et une appropriation conséquente des communautés, la disponibilité des agents de santé communautaire fonctionnels.

Travailler pour réduire les inégalités en matière de santé ;

L'engagement en faveur de la santé communautaire exige qu’un accent particulier soit mis sur les populations vulnérables, résidant dans les endroits éloignés, d’accès difficiles et au-delà de 5 km d’une formation sanitaire pour plus d’équité.  

Assurer un financement durable du salaire des ASC basé sur les ressources nationales y compris le secteur privé ;Le renforcement de la santé communautaire nécessite une combinaison de sources d'investissement dans tous les secteurs pour que le programme de santé communautaire soit effectif à l’échelle nationale.

Nous exhortons les Parlementaires et le Gouvernement à :Appliquer pleinement les mécanismes dont disposent les pouvoirs publics pour protéger la santé des populations vivant en milieu communautaire et promouvoir leur bien- être, Instaurer la couverture sanitaire universelle comme moyen efficient de réduire la charge financière sur les communautés et d’améliorer la santé,

Garantir la transparence, la redevabilité et la responsabilisation sociale pour favoriser une vaste mobilisation de tous les acteurs en faveur des SEC, et de sa pérennisation ,veiller à l’adoption et à l’application des mesures de prévention, de promotion de la santé définies par les Soins Essentiels dans la Communauté, et enfin Œuvrer pour la fonctionnalité des cadres de coordination et des structures de mise en œuvre des SEC au niveau local, régional et national.

               Fait à Ségou le 28 Octobre 2017