Imprimer
Catégorie : Non catégorisé
Affichages : 941

L

e onze novembre de l’an deux mil seize , s’est tenue dans la salle de conférence de la Fédération Nationale des Associations de Santé Communautaire (FENASCOM) à Bamako, la première réunion de la deuxième phase du projet GAVI/ CSO .

L’objectif de cette réunion était de contribuer  aux renforcements de capacités du système de santé et de lever les goulots d’étranglement afin de parvenir à de meilleurs résultats en matière de vaccination.

Mais aussi  faire le point  de suivi des activités pour le renforcement de capacités  qui consiste  à faire  le diagnostic du niveau de réalisation des activités planifiées pour le trimestre à savoir les explications des écarts, l’explication à la participation de chaque membre dans l’amélioration du taux de  la   couverture vaccinale, le niveau d’engagement pour un accès équitable des populations à la vaccination.

Après ces mises au points, le président de la FENASCOM a dans la foulée fait un bref rappel de la deuxième phase   du projet .

 

Cette réunion des membres  de la plateforme     permis de coordonner et d’échanger sur les activités du trimestre .

Les participants en ont donc profité pour exposer leur expérience dans le cadre de l’amélioration du taux de la couverture vaccinale dans les aires de santé. Les  activités pouvant être  réalisées courant le trimestre ont été soumises à l’appréciation des participants.

Et la première activité présentée ce jour  a porté sur le contexte de  création de la plateforme dont l’initiative est venue de la Fédération Nationale des Associations de Santé Communautaire du Mali (FENASCOM) en février 2014.

Cela dit , La plateforme est un mécanisme de la société civile pour soutenir les efforts du gouvernement à la promotion des vaccins et de la vaccination et aussi le RSS au Mali. Les éléments clés qui soutiennent cette initiative sont les principes, la mission, les objectifs, la structuration, l’animation, les conditions d’adhésion et le partenariat avec CRS et GAVI.

 Ce fut ensuite des présentations sur le CRS, le projet, les leçons apprises, les Stratégies, les activités du projet et le budget par le coordinateur Monsieur Ibrahima Diallo .

La deuxième présentation mis l’accent sur les activités des trois  objectifs adoptés.

.

TABLEAU DES ACTIVITES

 

Rappelons que sur le tableau des activités figuraient ces trois  objectifs  : l’amélioration de la fonctionnalité des plateformes des OSC avec 6 activités retenues à savoir:

La tenue d’une réunion trimestrielle des membres de la plateforme, le développement et la mise en œuvre d’un plan de renforcement de la capacité organisationnelle de la plateforme, la stratégie spécifique de vaccination, l’organisation de 2 séances d’évaluation de la capacité organisationnelle de la plateforme (1er et 4ème trimestres) réalisées par CRS, la conduite des activités de sensibilisation communautaire. La réalisation des actions recommandées par l’évaluation HOCAI, conduite par CRS courant 2015 (recruter un agent de communication à temps partiel et d'un comptable matière , enfin la tenue de la réunion annuelle de planification .

 

Et puis l’amélioration de la durabilité financière des plateformes avec 04 activités retenues. Il s’agit de l’Organisation d’un atelier national de développement et validation d’un plan de mobilisation des ressources (doter la plateforme et ses membres de supports de mobilisation des ressources, de l’Organisation d’un atelier national de formation en mobilisation des ressources de la réalisation de deux bulletins trimestriels d’informations sur les vaccins, la vaccination et le RSS, de faire enregistrer les organisations membres de la plateforme sur la circonscription de Gavi OSC.

 

 Enfin l’objectif 3, s’articulait autour de l’amélioration de la capacité de contribuer à la coordination et la planification du secteur de santé nationale décliné en 04 activités.

                                        

Les activités retenues à ce niveau permettent  d’assurer le suivi de la mise en œuvre des résultats de la cartographie en vaccins et vaccination couplé avec la supervision des points focaux, d’évaluer le contexte national de l’immunisation dans le pays (état des lieux), d’élaborer un plan de correction des contraintes constatées et des risques au système de santé (recrutement d’un consultant) de Former les membres de la plateforme en gestion des vaccins / droit de santé à Mopti. D’autres activités n’ont moins importantes été intégrés, il s’agit de documenter et de rendre publique les leçons apprises, les meilleures pratiques, les innovations et les études de cas par rapport au RSS et à l’immunisation.

Les résultats seront publiés dans le bulletin d’information en priorité.

Quand ces objectifs et activités furent présentées aux participants ; ils échangèrent sur les points pour relever les défis que sont :

1-L’impact du démarrage du financement de la phase II ; la non participation de la communauté bénéficiaire de la vaccination ; la faible coordination entre les acteurs (les services techniques des aires de santé, le Directeur Technique du Centre (DTC) ASACO entre autres.

2-l’inquiétude d’atteindre les 100% des couches concernées par la vaccination ; le non accompagnement de l’Organisation Africaine Francophone de Renforcement du Système de Santé (OAFRESS) aux cotés de Catholic Reliefs Services (CRS) ; la non actualisation du plan de travail et la non remise de fonds aux démembrements. 

Suite à un long temps à discuter sur ces points, assorties des propositions de solution, on retient les points suivants :

 (Mettre à jour le plan de travail et le rendre disponible ; mettre à disposition des fonds pour les activités des démembrements ; assurer une meilleure coordination entre les acteurs de l’immunisation dans les aires et districts de santé ; prendre en compte les propositions d’amélioration faites pour finaliser le rapport ; assurer une bonne conduite de communication en destination des couches concernées pour un changement de comportement en faveur de l’immunisation).

 Rassemblée par le coordinateur