Blue Flower

vendredi, 04 mai 2018 08:48

FORUM SUR LA SANTE COMMUNAUTAIRE: REMARQUABLE PARTICIPATION DE LA FENASCOM

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

TERMES DE REFERENCE 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

La santé communautaire est une approche de résolution des problèmes de santé fondée sur l’engagement des communautés. Elle constitue un maillon important dans le système de santé en Afrique. Aujourd’hui dans la majorité des pays africains, les organisations communautaires participent à l’ensemble des processus d’orientation stratégique, d’élaboration de document de politique, de planification stratégique et de prise de décision.  

Le Sénégal a une grande expérience en santé communautaire depuis plus de cinquante (50) ans. Vers la fin des années 1960, une expérience d’implication des leaders communautaires a été développée à Pikine auprès des structures de santé de la localité (D.Fassin et al ; 1986). La participation de la population à l’effort de développement a été formalisée par la loi n° 72- 02 du 1er février 1972 portant réforme de l’administration territoriale et locale. Cette volonté politique s’est renforcée avec la mise en place des associations de promotion de la santé qui avaient pour rôle d’organiser les communautés autour d’activités de santé préventives et promotionnelles au sein des populations riveraines des structures de santé.

En 1978, la conférence d’Alma Ata sur les soins de santé primaire (SSP) s’est inspirée de cette approche visant à renforcer la responsabilisation des membres de la communauté et à réduire les inégalités de santé. Les soins de base adoptés lors de cette conférence sont à la fois préventifs et curatifs et doivent être délivrés dans des unités de soins localisées au cœur des espaces de vie, par des membres de la communauté, pour les affections les plus courantes.

L’initiative de Bamako (IB) adoptée dix (10) ans plus tard par les gouvernements africains visait à établir un financement durable de ces soins à travers la participation financière et l’implication des populations dans la gestion des structures de santé.

Pour s’inscrire dans la dynamique internationale d’impulsion de la santé communautaire soutenue par  les  différentes  déclarations  notamment  celles  d’Addis Abéba sur  la  santé  communautaire  (2006) et Ouagadougou sur les SSP (2008), le Sénégal a élaboré une Politique Nationale de Santé Communautaire (PNSC) en 2013 opérationnalisé par un Plan Stratégique National de Santé Communautaire (PSNSC) 2014-2018.

Durant ces dernières années des avancées significatives sont notées grâce aux approches communautaires développées dans différents domaines :

  • Santé de la mère et de l’enfant avec le programme « Bajenu Gox » ;
  • Paludisme avec la plateforme des Dispensateurs de Soins à domicile (DSDOM) ;
  • Alimentation et nutrition avec la prise en charge de la malnutrition modérée par les acteurs communautaires de santé ;
  • Tuberculose avec la contractualisation des organisations communautaires de base (OCB) pour la mise en œuvre de paquets d’activités bien définis ;
  • Infection à VIH/SIDA avec les médiateurs communautaires ;

En outre, le Ministère de la Santé et de l’Action sociale (MSAS) avec l’appui soutenu des partenaires techniques et financiers (PTF) assure la coordination des interventions communautaires. Afin de renforcer cette dynamique et de permettre des échanges d’expériences avec des pays de la sous-région, le MSAS en collaboration avec les autres secteurs et les PTF, compte organiser un forum sur la santé communautaire du 14 au 16 mars 2018.   .

  1. OBJECTIFS 

2.1 Objectif général :

  • Faciliter le partage d’expériences à haut impact et de compétences sur la santé communautaire.

2.2 Objectifs spécifiques :

  • Partager le processus d’institutionnalisation de la santé communautaire dans les différents pays ; 
  • Partager les innovations et les interventions réussies et/ou spécifiques en santé communautaire dans les domaines prioritaires ;
  • Discuter des modalités de financement de la santé communautaire.
  • RESULTATS ATTENDUS
  • Le processus d’institutionnalisation de la santé communautaire dans les différents pays est partagé ;
  • Les innovations et les interventions réussies et/ou spécifiques en santé communautaire dans les domaines prioritaires sont partagées ;
  • Les modalités de financement de la santé communautaire sont discutées ;
  1. IMPACT DU FORUM

A l’issue du forum, il est attendu les impacts suivants :

  • Un renforcement institutionnel de la santé communautaire ;
  • Une forte appropriation de la santé communautaire par les collectivités territoriales ;
  • Une meilleure prise en compte de la santé communautaire dans les cadres de concertation en santé.
  1. METHODOLOGIE

Une approche participative visant à favoriser les échanges sera adoptée à travers les activités suivantes :

  • Conférences ;
  • Panels sur des thèmes ;
  • Expositions ;
  • Village communautaire.
  1. THEMES

Les thèmes suivants sont proposés :

  • Institutionnalisation de la santé communautaire ;
  • Innovations et interventions réussies et/ou spécifiques en santé communautaire dans des domaines prioritaires : vaccination, santé de la reproduction, paludisme, infection à VIH, tuberculose, malnutrition, maladies non transmissibles, maladies tropicales négligées et maladies émergentes et ré-émergentes;
  • Financement de la santé communautaire.
  • LIEU ET DATE
  • Le Forum sera organisé du 14 au 16 mars 2018 au King Fahd Palace.

 

  • PROFIL DES PARTICIPANTS
  1. Primature
  2. Conseil National de lutte contre le sida 
  3. Cellule de lutte contre la malnutrition 
  4. Assemblée Nationale 
  5. Conseil Economique Social et Environnemental
  6. Haut Conseil des Collectivités Territoriales
  7. Ministère de la Santé et de l’Action sociale / Directions, services, programmes, projets et cellules
  8. Ministère de la Gouvernance Territoriale, du Développement et l'Aménagement du Territoriale / Direction des Collectivités locales
  9. Ministère de l'intérieur / Direction de la Protection Civile
  10. Ministère des Forces armées / Direction de la Santé des Armées
  11. Ministère de l'Economie, des Finances et du Plan / Direction de la Coopération Economique et Financière
  12. Ministère de l'Education Nationale / Division du Contrôle Médical Scolaire
  13. Ministère de la Femme, de la Famille et du Genre
  14. Ministère de la Jeunesse, de la Construction citoyenne et de la Promotion du volontariat
  15. Ministère de l'Environnement et Développement durable
  16. Ministère des Sports
  17. Ministère de l'Agriculture et de l'Equipement rural
  18. Ministère de l'Hydraulique et de l'Assainissement
  19. Ministère de l'Elevage et des Productions animales
  20. Ministère du Commerce, de la Consommation, du Secteur informel, et des PME
  21. Ministère de la Communication, des télécommunications, des Postes et de l'Economie Numérique
  22. Administration territoriale
  23. Collectivités territoriales
  24. Communautés
  25. Société civile
  26. Universités et Instituts de formation et de recherche
  27. Institutions du système des Nations Unies
  28. Institutions africaines
  29. Partenaires techniques et Financières
  30. ONG
  31. Pays de la sous-région
Lu 216 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.