Blue Flower

mardi, 03 avril 2018 11:23

REVUE DES OBJECTIFS : Les trois objectifs du semestre et leurs activités clés. (Un rappel de la précédente phase

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L

es membres de la plateforme du projet de renforcement des capacités de la société civile pour les vaccins et la vaccination au Mali phase II 2016-2017 dont le démarrage initialement programmé pour le semestre allant de juillet à décembre 2016 a effectivement pris son envole du 1er octobre 2016 avec le quitus de la rencontre de Bamako, le 11 novembre 2016.

Les objectifs de la plateforme des OSC formulés et budgétisés se présentent en trois volets (améliorer la fonctionnalité, améliorer la durabilité financière et améliorer la capacité de contribuer à la coordination et la planification du secteur de santé nationale).

L’objectif 1 : La plateforme des OSC se sont améliorées leur fonctionnalité est décliné en 7 activités qui sont : la tenue d’une réunion trimestrielle des membres de la plateforme ; l’organisation d’un voyage de deux personnes responsables de la plateforme, à visiter une plateforme fonctionnelle (externe) ; le développement et la mise en œuvre d’un plan de renforcement de la capacité organisationnelle de la plateforme. Cet objectif a pris en compte l’ organisation de deux séances d’évaluation de la capacité organisationnelle de la plateforme (1re et 4ème trimestres ; la participation à l’enquête annuelle du GVAP (Plan d’action mondiale pour la vaccination) ; l’appui financièrement les actions de sensibilisation et de mobilisation communautaire de cinquante (50) ASACO membres de la plateforme au niveau communautaire et le  développement d’ un système de suivi -évaluation pour le projet et/ou la plateforme en recrutant un agent de suivi/évaluation.  La réalisation des actions recommandées par l’évaluation HOCAI, conduite par CRS courant 2015 (formation de 3 agents du service financier en outil de gestion ‘’TOMPRO’’, recrutement d’un agent de communication à temps partiel et d’un comptable matière à plein temps) et enfin la Tenue de deux réunions annuelles de planification ont été aussi retenues.

L’objectif 2 : intitulé l’amélioration de la durabilité financière a fixé comment activités l’organisation d’un atelier national de développement et validation d’un plan de mobilisation des ressources (doter la plateforme et ses membres de supports de mobilisation des ressources). Nous notons aussi l’organisation d’un atelier national de formation en mobilisation des ressources (un atelier national de formation des formateurs régionaux et un atelier régional de formation des formateurs locaux) ; la réalisation deux (2) bulletins d’informations sur les vaccins, la vaccination et le RSS ; soit un bulletin par semestre et l’enregistrement des OSC avec la circonscription Gavi.

Enfin l’Objectif 3 : qui est d’améliorer la capacité de contribuer à la coordination et la planification du secteur de santé nationale vise six activités.

Ce sont : assurer le suivi de la mise en œuvre des résultats de la cartographie en vaccins et vaccination, superviser les points focaux régionaux dans leurs actions de collecte, d’analyse et de remontée des données sur la vaccination (collecte des données de la vaccination). Évaluer le contexte national de l’immunisation dans le pays (état des lieux), élaborer un plan de correction des contraintes constatées et des risques au système de santé (recrutement d’une consultation) et organiser un atelier national de formation des formateurs régionaux et locaux en gestion des vaccins (formation en cascade). Sont maintenues la documentation et publication des leçons apprises et aussi des meilleures pratiques, des  innovations, et des études de cas par rapport au RSS et à l’immunisation,  les résultats seront publiés dans le bulletin d’information en priorité et enfin l’Amélioration de la participation des OSC dans les organes de gestion du PRODESS.

 A l’issu de la rencontre les membres ont donné leur quitus par des observations suivantes :

Analyse de l’impact du démarrage du financement de la phase II ; le peu de participation de la communauté bénéficiaire de la vaccination ; la faible coordination entre les acteurs (services techniques des aires de santé, le DTC et l’ASACO entre autres ; l’inquiétude d’atteindre les 100% des couches concernées par la vaccination ; l’accompagnement de l’OAFRES aux côtés de CRS ; l’actualisation du plan de travail. La mise de fonds aux démembrements.

Ils ont aussi insisté sur la mise à jour du plan de travail et le rendre disponible ; la mise à disposition des fonds pour les activités des démembrements ; une meilleure coordination entre les acteurs de l’immunisation dans les aires et districts de santé ; la prise en compte les propositions d’améliorations faites pour finaliser le rapport et assurer une bonne conduite de communication en destination des couches concernées pour un changement de comportement en faveur de l’immunisation.

 La Rédaction

Lu 241 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.