Imprimer
Catégorie : Non catégorisé
Affichages : 767

Le Projet Gavi/OSC est un projet financé par Gavi, l’Alliance du Vaccin et géré par Catholic Relief Services, En tant qu’organisation facilitatrice, la plateforme/FENASCOM assure la mise en œuvre des activités pour l’atteinte des trois objectifs cités à la page 3. 

Aussi, l’appui au niveau communautaire en vue de susciter la demande communautaire, vise t’il à mener essentiellement des actions en vue de combler les écarts au niveau de la demande, de minimiser les barrières et de surmonter les manques d’intérêts sur l’importance de la vaccination et /ou le manque d’adhésion au programme vaccinal, la persistance des fausses rumeurs ou inquiétudes concernant les effets. Il faut aussi noter les aspects de l’équité genre dans la prise de décisions sur la santé de la famille et la faiblesse des ressources familiales pour les soins de santé. Seulement une approche qui engage pleinement la communauté et qui prend en compte le changement du comportement au niveau des familles peut réussir ; ceci est aussi un élément que les membres de la plateforme au niveau décentralisé sont bien placés pour le développer.

C’est dans ce cadre que la plateforme, vise à amener la communauté à la demande pour les vaccins et d’augmenter le taux de couverture vaccinale dans les aires de santé ;  amener la communauté à l’éveil de conscience pour la prévention des maladies cibles de la vaccination de routine et la promotion de la vaccination ; et à assurer la supervision des activités de la demande communautaire ;

Les FELASCOM en accord avec les ASACO sélectionnées ont adhéré aux propositions de la demande sociale sur la vaccination à réaliser dans les aires de santé de leur district sanitaire. Ces activités boosteront les indicateurs mesurables sur la vaccination. Il s’agira d’une part au niveau communautaire de faire une communication de masse, ou de mobilisation communautaire autour de la vaccination et/ou les campagnes de recherche des perdus de vue et d’autre part d’organiser des évènements ou campagnes pour promouvoir la vaccination dans la communauté locale.

Les FELASCOM avec la coordination définiront les paramètres de ces activités et les exigences en termes de rapportage et de pièces justificatives.

Le président de la plateforme FENASCOM s’est exprimé pour l’édition 2017 – 2018 de la demande communautaire pour les vaccins et la vaccination en ces termes. « La FENASCOM par ma voix se félicite en se dotant désormais d’une journée consacrée à l’appréciation de la contribution de la société civile dans la gestion des vaccins et la mise en œuvre de la vaccination au Mali.

Il est à rappeler, sans nul doute, que la vaccination est un élément essentiel et reconnu du Paquet Minimum d’Activités (PMA) des centres de santé communautaire. Aussi, cette journée permet à nous société civile aussi, cette journée permet à nous société civile de faire une évaluation de notre contribution à la gestion des vaccins et aussi la mise en œuvre de la vaccination auprès de l’Etat. Monsieur le Préfet du cercle; Mesdames et Messieurs.

En effet, tout en faisant l’économie des chiffres, permettez-moi tout simplement de dire que les maladies évitables par la vaccination sont essentielles parmi les causes de mortalité des nouveaux nés, des enfants de moins de 5 ans et aussi des femmes en âge de procréer à travers le monde et particulièrement au Mali. Pourtant des solutions efficaces existent actuellement au Mali. Au rang desquelles le Programme élargi de vaccination (PEV), les journées nationales de vaccination (JNV), les stratégies avancées et mobiles qui mettent l’accent sur la vaccination etc. Je m’en voudrais si je ne salue pas ici solennellement le Gouvernement du Mali pour ces initiatives prises afin d’éradiquer les maladies évitables par la vaccination. Il est à rappeler que des avancées considérables ont été enregistrées en terme de vaccination, surtout avec l’avènement de la santé communautaire, constituée d’un réseau de 1363 CSCom sur l’ensemble du territoire national, dont 1296 fonctionnels, tous créés et gérés par les ASACO, qui sont les membres actifs de la FENASCOM. Néanmoins, toujours est t – il qu’il reste encore des défis à relever dans l’atteinte des objectifs. Notre situation sanitaire se caractérise par la persistance des maladies infectieuses et parasitaires, avec un niveau encore élevé de morbidité et de mortalité chez les femmes et les enfants.  Or, la plupart des maladies meurtrières ou handicapantes, sont évitables par la vaccination qui est à portée de main. Les districts sanitaires de Bla, de Fana, de Dioila et de Bougouni sont concernés par ces activités. La vaccination vise à promouvoir l’utilisation des vaccins pour protéger les personnes de tout âge contre la maladie. La vaccination permet de sauver des millions de vies et est largement reconnue comme l’une des interventions sanitaires les plus efficaces et les moins coûteuses.

La présente cérémonie de lancement nous donne l´occasion de renouveler l’engagement de la FENASCOM aux côtés du Gouvernement dans la mise en œuvre continue des activités de vaccination pour l’atteinte des objectifs fixés.

Le principal objectif de ce lancement vise à appuyer les membres de la société civile, particulièrement les ASACO et leurs fédérations, à contribuer à l’amélioration de la couverture vaccinale au Mali, à travers une demande renforcée pour la vaccination au niveau communautaire. Afin de pouvoir répondre à nos engagements vis-à-vis de l’Etat et nos partenaires, la société civile ; avec l’appui technique du partenaire : Catholique Relief Service (CRS), avec l’appui financier de l’Alliance Gavi ; s’est mieux organisée en regroupant toutes les organisations faitières, évoluant ou non dans le PRODESS. Ce regroupement, autour de la FENASCOM, s’est dénommé : plateforme pour le renforcement de la société civile en faveur de la promotion des vaccins et la vaccination, plus connue sous la dénomination : Plateforme FENASCOM.

La FENASCOM, en tant qu’ « organisation facilitatrice », assure la mise en œuvre des activités du renforcement de la société civile en vaccins et vaccination, dont les objectifs spécifiques sont : améliorer la fonctionnalité interne de la plateforme ; améliorer la durabilité financière de la plateforme ; Renforcer la capacité des membres de la plateforme pour l’amélioration de la vaccination et aussi le renforcement du système de santé au Mali. Il est utile et nécessaire, mesdames et messieurs, de savoir que toute stratégie jugée efficace pour améliorer la couverture vaccinale. Elle doit prendre en compte plusieurs facteurs à différents niveaux de la pyramide sanitaire à savoir : l’engagement des décideurs et des acteurs, la disponibilité d’une véritable chaine d’approvisionnement en vaccins, la disponibilité des ressources humaines de qualité et bien réparties pour la vaccination ; la demande pour la vaccination par les populations, notamment les plus vulnérables; l’appui au niveau communautaire pour combler les écarts au niveau de la demande etc.

                     Yaya Zan KONARE